L’opération Guéant doit servir d’exemple

A l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre la corruption, le 09 décembre, Crim’HALT comme Alternative représentée par son Président Fabrice Rizzoli, avec l’Association Anticor, ont souhaité sensibiliser la population, sur la nécessité d’instaurer en France et à l’image de ce qui se fait déjà en Italie, le principe de l’usage social des biens confisqués par la justice.
Ce sont joints à cette initiative, devant l’appartement de l’ancien Ministre Claude Guéant, les Associations DeputyWatch, Paradis fiscaux et judiciaires, le Collectif MetaMorphosis et Voltuan.

Communiqué de presse du 09/12/2017

« L’affaire Guéant doit servir d’exemple pour toutes les procédures de saisie de biens mal acquis en cours ou à venir, ainsi que le recommandent la Commission du Parlement européen CRIM, le Conseil de l’Europe et le Comité économique et social européen depuis 1999 »

Nous remercions la coopérative Valle del Marro en Italie, qui nous a transmis la plupart des photos qui apparaissent dans la présente vidéo. Valle del Marro – Libera Terra

MM.

Crim’HALT sur Public Sénat

Dans « Un monde en Docs » Mafia, l’emprise de l’ombre – Débat animé à 00:30 par Nora Hamadi, avec
– Anna Veron, réalisatrice
– Jacques de Saint Victor, historien du droit
– Fabrice Rizzoli, président de Crim’HALT

Après le documentaire :

Ce sera l’occasion de revenir sur l’usage social des biens confisqués, unique moyen d’impliquer les citoyens dans une prérogative régalienne.
En photo, des produits Libera Terra faits par des coopératives sur des terres confisquées aux mafieux. Cette mesure, appliquée depuis 1996 en Italie, permet de réinvestir au sein de l’espace public des biens mal acquis en les transformant en centres d’apprentissage, en coopératives ou encore en locaux destinés à l’action associative, un moyen pour que la corruption ne paie plus à ceux qui la pratiquent.

Lutter contre la corruption, c’est possible

Crim’HALT Alternative sera présent samedi 16 décembre 2017, sur Public Sénat dans « Un monde en Docs » Mafia, l’emprise de l’ombre
Débat animé à 00:30 par Nora Hamadi, avec
– Anna Veron, réalisatrice
– Jacques de Saint Victor, historien du droit
– Fabrice Rizzoli, président de Crim’HALT

Après le documentaire : « Corleone, la guerre des Parrains »

Ce sera l’occasion de revenir sur l’usage social des biens confisqués, unique moyen d’impliquer les citoyens dans une prérogative régalienne.
En exemple, des produits Libera Terra faits par des coopératives sur des terres confisquées aux mafieux. Cette mesure, appliquée depuis 1996 en Italie, permet de réinvestir au sein de l’espace public des biens mal acquis en les transformant en centres d’apprentissage, en coopératives ou encore en locaux destinés à l’action associative, un moyen pour que la corruption ne paie plus à ceux qui la pratiquent.

Le 09 Décembre, journée mondiale contre la corruption: que les biens des corrompus reviennent aux citoyens, et que l’affaire Guéant serve d’exemple !

Rappel de cette journée: Guéant n’a pas pu nous recevoir: il faisait ses valises
Communiqué de presse

Pour que le crime ne paie pas: L’affaire Guéant doit servir d’exemple pour toutes les procédures de saisie de biens mal acquis en cours ou à venir, ainsi que le recommandent la Commission du Parlement européen CRIM, le Conseil de l’Europe et le Comité économique et social européen depuis 1999.